Christophe PINOT, fondateur de OCELLIS, répond aux questions SURESNES MAG

La Ville de Suresnes aime les entreprises. Ce mois-ci dans Suresnes Mag, OCELLIS est à l’honneur.

Créé il y a un peu plus de vingt ans, le groupe Ocellis a fait de la rénovation de bureau sa spécialité. Rencontre avec son fondateur Christophe Pinot.

TEXTE : FLORENCE RAJON

Fils d’artisan dans le bâtiment, Christophe Pinot a d’abord connu une première vie dans l’informatique, avant de fonder Ocellis en 1999. « J’ai toujours souhaité faire du bâtiment mais mon père ne voulait pas ! », s’amuse l’entrepreneur. Il aura finalement gain de cause dix ans plus tard en montant une société pour soulager son père des démarches administratives à l’approche de la retraite. « Au bout d’un an, je me suis pris au jeu et j’ai tout arrêté pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Au départ, nous étions une entreprise d’électricité et de TCE (tout corps d’état) pour les particuliers. Le hasard des rencontres fait que j’ai rapidement travaillé dans la rénovation de bureaux et découvert une niche dans laquelle il n’y avait pas beaucoup d’acteurs. »

Vingt ans plus tard, Ocellis a bien grandi et compte environ 80 collaborateurs. En 2019, son fon-dateur a créé une nouvelle société, Ocellis Energies, spécialisée dans la climatisation et la ventilation. « J’ai eu la chance d’être bien entouré et que les personnes qui sont entrées il y a quinze ans soient toujours là. »

A la fois entreprise générale et contractant général, le groupe Ocellis réalise environ 200 opérations par an. « Nous avons deux grands pôles. Bailleur-propriétaire : nous rénovons les bureaux ; et côté utilisateur, nous accompagnons les grands comptes et les PME dans l’aménagement de leurs locaux, de tous les travaux, jusqu’à la livraison du mobilier de bureau. Nous avons l’étiquette technique pragmatique de l’entreprise générale, tout en ayant une approche architecturale. Aujourd’hui, l’ensemble des deux nous distingue sur le marché. » A Suresnes, Ocellis a tout récemment rénové les parties communes d’un bâtiment appartenant à son client historique Monceau Assurances, au sein duquel elle a également réalisé l’aménagement du siège de Talend.

Si la crise sanitaire a touché tous les secteurs, Ocellis ne s’est pas pour autant mis en pause. « Nos différents pôles ont pu continuer à travailler, à distance ou physiquement. », explique Christophe Pinot. « Nous avons même eu un pic d’activité en octobre. De nombreuses entreprises sont venues nous trouver pour penser la façon de travailler de demain : un peu de télétravail – pas complètement car sans communication physique les entreprises perdent leur âme – et du flex office. Cela permet de réduire la surface nécessaire à l’activité de 20-30 %. On s’attend à un nouveau pic d’activité cet été, lorsque la crise, je l’espère, sera un peu passée. »
Le groupe, établi à Suresnes depuis 15 ans, déménagera à son tour dans les prochains mois, passant du 37 de la rue Benoît Malon au 33, histoire de garder le lien avec cette ville « conviviale, agréable et proche des clients de La Défense ».

Contactez-nous

Isabelle BOST
Isabelle BOST
Direction marketing et communication
+33 (0)1 47 39 39 92
ibost@ocellis.fr

Envie de tout connaitre sur Ocellis ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre magazine pour tout savoir sur les tendances de l'aménagement de bureaux.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

D'autres actualités qui pourraient vous intéresser

Vous avez un projet ?

Contactez nous directement à ce numéro ou laissez nous vos coordonnées et nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Découvrez la nouvelle plaquette Ocellis